L’IPAR lance son nouveau plan stratégique sous le signe du partenariat

Suivez et aimez:

L’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR) a procédé jeudi 8 juin à Dakar au lancement de son plan stratégique 2017-2021.

La cérémonie, qui a mobilisé les nombreux partenaires de l’institution de recherche a été présidée par le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck qui recommandé d’inventer le futur avant qu’il ne nous invente.

« Il faut inventer le futur avant qu’il ne nous invente car s’il nous invente nous n’aurons qu’à nous soumettre. Il s’agit d’inventer au lieu d’être inventé. C’est la mission assignée à un plan stratégique », a signalé le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural.

Par la suite, Dr Papa Abdoulaye Seck a témoigné que « l’IPAR a servi au Sénégal et à l’Afrique une expertise avérée en matière de gouvernance foncière, d’emploi des jeunes et de politiques agricoles ».

Le ministre chercheur a tenu à faire une commande articulée sur deux axes relatifs à la construction de systèmes d’innovations pour changer durablement l’univers agricole en utilisant le dialogue, et à l’hétérogénéité des exploitations pour une agriculture diversifiée.

Contribution au développement

Pour sa part, Dr Cheikh Oumar Ba, directeur exécutif de l’IPAR a réitéré auparavant la mission de son institution axée sur « la recherche, le renforcement des capacités et le dialogue politique pour contribuer au développement économique et social du Sénégal et de la sous-région ».

Présentant le Plan stratégique 2017-2021, Dr Cheikh Oumar Ba a défini cinq axes stratégiques que sont « le renforcement de la gouvernance institutionnelle de l’IPAR, le développement d’une recherche de qualité, le renforcement des capacités des acteurs, la promotion du dialogue politique, l’assurance de la pérennité, la durabilité et la consolidation des acquis ».

Pour les modalités de mise en œuvre, Dr Ba a estimé qu’il faut une bonne stratégie de communication, une stratégie de mobilisation des ressources et un mécanisme de suivi-évaluation.

Dr Aminata Badiane, présidente du Conseil d’administration de l’IPAR, a rappelé que l’institution de recherche a accompagné ses partenaires et a contribué au dialogue multi acteurs.

Selon elle, ce plan stratégique sera mis en œuvre dans le cadre de la politique du Plan Sénégal émergent cher au président de la République, Macky Sall.

L’ambassadeur de l’Union européenne, Joaquim Gonzales Ducoy a rappelé l’importance de l’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Vous aimez ce site? Merci de le partager:)